In octavo. 1881.

Voici l’ouvrage classique en matière de Franc-Maçonnerie, celui dans lequel tous les écrivains postérieurs sont venus puiser des documents comme à la source la plus abondante et la plus sûre. Le sujet qu’il traite a une importance telle, que l’auteur a apporté pendant vingt années d’études des trésors si précieux d’érudition et de perspicace investigation, que l’ouvrage, malgré ses imperfections matérielles, a frappé l’attention de tous les juges compétents.

L’auteur étudie tour à tour l’Illuminisme, le Martinisme, la Franc-maçonnerie, le Carbonarisme et prouve qu’une idée commune rapproche tous ces systèmes, à savoir la haine du spiritualisme chrétien et le culte de la nature ou de la matière. C’est dans les écrits des principaux initiés qu’il puise ses preuves : ce sont les Weishaupt, les Voltaire, les Saint-Martin, les Cagliostro, les Clavel, les Ragon, les Louis Blanc qui fournissent les documents au moyen desquels il découvre le but réel des sociétés secrètes, à travers la fantasmagorie calculée pour tromper les faibles, les imbéciles et les orgueilleux.

Les Sociétés secrètes et la Société - N.Deschamps.

€75.00Prix