C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

Quelles sont les équivalences des grades au Rite Rectifié ?

March 30, 2016

Je suppose que vous souhaitez savoir s'il y a des correspondances entre les grades des divers rites ?

 

Il existe ce qu'on appelle des  accords entre certaines organisations, accords rendus plus faciles depuis que le Rite Français s'est doté d'un cinquième Ordre calqué sur les degrés terminaux du REAA. Il n'en va pas de même dés que l'on s'éloigne de ces deux grands corps et courants maçonniques strictement français.

 

Certains voudraient que l'Arche Royale anglaise corresponde au Chevalier Rose-Croix ou Souverain prince Rose-Croix, 18eme degré du REAA. Il n'y a rien de commun en terme de contenu entre ces deux degrés. Sur quelle base sérieuse pourrait-il y avoir une équivalence de niveau hiérarchique ? On ne ne voit pas bien ce qu'une éventuelle identité de niveau apporterait aux uns ou aux autres vu que les contenus des grades sont si différents. On se situerait avec ce type d'attitude dans un contexte bien métallique du type : " il faut que je vaille autant que ces frères ".

 

Pour qu'il y ait équivalence encore faut-il qu'il existe une parfaite identité de contenu dans les rites mis en parallèle, ce qui reste généralement impossible.

 

Prenons le Rite Ecossais Rectifié. Si on retient le contenu des grades, celui de Maître au RER ne correspondrait qu'à celui des Compagnons des autres rites vu que le mot du maître est Sc.... qui constitue le corps du deuxième degré de tous les rites. Cet errement dramatique est dû à la non connaissance et surtout à l'incroyable inconséquence de Willermoz. Continuons avec celui de Maître Ecossais de Saint André dont une bonne partie du grade correspond à des degrés du REAA inférieurs au 18e. Avec un tel contenu ce grade rectifié ne peut pas se trouver assimilé au 18eme ou Rose-Croix puisqu'il ne possède pas le pélican avec tout ce que cela implique, etc. Il en va de même avec ce pélican qui se trouve cette fois-ci présent chez les CBCS et de ce fait ne peut pas correspondre au 33eme degré du Français et du REAA : il y a quinze degrés d'écart !

 

L'attitude de vouloir qu'il y ait une correspondance entre certains grades, qu'ils soient de niveau médian ou terminal, reste tout simplement inconcevable dans le monde de l'initiation qui ne se mesurera jamais en terme de situation hiérarchique dans un système matériel donc d'ambition.

 

Il peut y avoir un souhait d'équivalence administrative pour flatter une vanité toujours très profane mais ceci ne correspond à rien de sérieux : seul le contenu réel du degré importe.

 

Au seul plan de l'initiation, vouloir faire terminer un rite avec le pélican et ce que cela représente, possède une force exceptionnelle : que peut-il y avoir de plus extraordinaire, de plus puissant que d'emprunter la Voie du Christ ? C'était le choix fait par le Rite Français qui finissait au 4eme Ordre ( mais qui y a renoncé par méconnaissance) et encore aujourd'hui par le Rite Ecossais Rectifié.

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square