C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

Je dois plancher sur le solstice d'été et la Saint Jean.

April 29, 2016

Demande : . Voir le livre LES PLANCHES DU MAITRE .

 

Quand on évoque la St Jean encore faut-il savoir de quoi l'on veut parler sinon on pourrait écrire un livre de 300 pages sans épuiser le sujet. Ce qui s'avère important pour cette époque reste la position du Cancer et le rôle tenu par l'astre lunaire.Les messages symboliques et les traditions populaires ne sont pas perpétués durant des millénaires - hors chrétienté - sans une motivation particulière. Les bains, ablutions rituelles y tinrent une place essentielle et ce n'est pas sans raison non plus que le baptême des adultes se fit à cette époque dans de nombreuses régions de France, récupérant ainsi la tradition populaire des bains du solstice en les faisant s'immerger totalement dans ces baptistères que l'on multiplia partout. L'eau est capitale ... Le feu joua un rôle de plus en plus présent mais plus tardif ... On doit considérer de même la systématisation des mythes de fertilité et fécondation auxquels on ne manqua pas d'ajouter les rites de guérison. On oublie - parce qu'on les méconnaît - les pèlerinages séculaires qui s'accomplissent toujours de nos jours lors de cette période de l'année en des lieux très particuliers et catalyseurs d'une "énergie" qui ne se manifeste qu'à ce moment là et durant la nuit sous l'influence de la lune.La christianisation de la Saint Jean et sa récupération religieuse ne peuvent rien contre cela. Par conséquent, vouloir envisager cette période exclusivement sous l'angle de la religiosité - comme certains, voire certaines, tendent à le faire dans nos loges - conduirait inévitablement à une non appréhension de ce que ce "point" solsticial recouvre véritablement. Autre erreur : on ne peut pas traiter la Saint-Jean Baptiste de la même manière que la Saint-Jean l'Evangéliste, leurs contenus diffèrent.

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square