C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

A l'heure de la communication via Internet, de l'information à outrance, quel secret pouvons-nous encore garder ?

April 29, 2016

De nombreux livres ont été publiés, de nombreuses émissions ont été diffusées. Ne vaudrait-il pas mieux lever le voile plutôt que de laisser des personnes mal intentionnées ou mal informées diffuser des informations plus ou moins justes ?

 

REPONSE. Vous vous trompez si vous pensez que les livres écrits par des maçons considérés comme éminents en leur temps comportent d'importants éléments révélés. Leurs ouvrages n'étant même pas conformes au véritable symbolisme universel et traditionnel, et ne dépassant jamais de ce fait le niveau d'un mauvais apprentissage, que pouvaient-ils révéler puisqu'ils ne savaient rien ? Il en va de même pour de nombreux auteurs écrivant aujourd'hui dans le domaine du symbolisme. Ceci s'aggrave encore avec les hauts grades. Alors les pseudos informations transmises par la télévision ou la presse ne changeront rien à cela. Quant aux personnes mal intentionnées envers l'Ordre, ne soyez pas inquiet, il y en eut par le passé à diverses époques (Léo Taxil, Mgr Jouin, etc.), on en trouvera toujours. Et ceux qui trahissent la Maçonnerie et leurs frères ne sont pas des profanes, ce sont toujours des maçons : qui remit aux Allemands, en 1940, les fichiers qui permirent de faire déporter 30.000 frères ? Des maçons !

 

Il vient d'y avoir à Paris une manifestation lancée par l'Extrême Gauche contre les responsables de cette Crise économique que nous vivons parmi lesquels étaient désignés, sur les affiches placardées dans la ville, les francs-maçons. L'Histoire se répète toujours ! En Suisse, certains cantons exigent que la qualité maçonnique des personnes officielles soit révélée et devienne publique. La chasse aux sorcières se prépare ...Pour Internet, ce vecteur des médias reste encore plus pauvre que le livre et c'est naturel. Les textes qu'on y rencontre sont de piètre niveau et très éloignés de la Maçonnerie et du vrai symbolisme. Ne rêvons donc point. Les chercheurs de haut niveau qui ont voué leur vie au travail et à la recherche ne vont pas diffuser gratuitement sur la toile le résultat de travaux ayant nécessité tant d'efforts et des dizaines d'années de recherche et beaucoup d'argent pour se procurer la documentation. L'amateur sérieux peut se référer à leurs ouvrages s'il souhaite découvrir le fruit de leur quête. Pourquoi les Chercheurs feraient-ils - en publiant leurs travaux gratuitement - ce que les maçons ne font même pas avec leurs modestes planches dont ils refusent même de donner la copie au Secrétaire pour qu'elle soit incluse dans les archives de la loge ? Sur le Net, puisqu'on ne trouve rien de réellement valable et sérieux sur le symbolisme, comme sur d'autres sujets importants, il faudrait se montrer bien inconscient pour oser espérer y trouver quoi que ce soit d'intéressant ou objectivement " réel " concernant la Voie et les Mystères. Les Evangiles avertissent : " il ne faut pas donner de perles aux pourceaux ", ce qu'il faut traduire par : à quoi servirait-il de donner des connaissances à des hommes qui, par leur état d'être spirituel, ne les comprendront pas et ne les méritent donc pas. D'ailleurs, à quoi cela leur servirait-il d'accéder à ce savoir occulte puisqu'ils ne sauront qu'en faire ? Que feraient les travaux capitaux dans le domaine de la véritable initiation sur le net qui reste le niveau liminaire de l'exotérisme ? Qu'est-ce qui est juste ou non ? Vous posez-vous déjà cette question en lisant votre rituel ? Il faudrait commencer par cela. Quand on sait qu'il y a au moins 3 versions de rituels différents du REAA dans chaque grande obédience, laquelle demeure la version juste, la seule authentique ? Si un maçon n'est pas capable de répondre, les médias ne le seront pas non plus. Et les variations qui existent ailleurs, dont vous ignorez même l'existence, ne sont pas plus inexactes ou plus fausses que ce qui se fait chez vous ou en d'autres organisations. Evidemment, pour le maçon non connaissant, la seule bonne version reste la sienne, celle de sa loge, celle qui n' a jamais varié depuis des siècles. Laissez là ce fantasme puéril, cette illusion. Il y a beaucoup de Tartufe dans nos loges, ceux qui sont les premiers à crier au viol des secrets maçonniques restent aussi les premiers à les chercher pour les publier sur leur blog. Ceux qui refusent une augmentation de salaire dans les hauts grades à un frère sont les premiers vizirs à vouloir prendre la place du calife ; ils courent après tout en ne se souciant que de leur seul intérêt au détriment de celui du rite, de leur région, de leurs structures de hauts grades : cherchez l'erreur ! On se souvient de ces loges qui ont fait entrer des caméras et des journalistes de la télévision pour filmer une tenue de réception d'apprenti ou de cet ancien grand maître montrant en très gros plan la poignée de reconnaissance des maîtres. Je conserve précieusement la copie de cette émission. Quant à certains secrets, ils restent puérils pour ne pas dire affligeants : ainsi le Royal Secret du 32eme est déjà présent avec infiniment plus de puissance au 18eme et, mais ce n'est en rien surprenant, il se trouve déjà là dans le grade d'apprenti. De même aussi, au RER, le Chevalier Bienfaisant de la Cité Sainte est déjà présent dans le premier grade. Mais qui a véritablement accompli sur lui le travail qu'il devait avoir fait ? La quête de la Voie n'autorise ni la simulation ni la défaillance dans l'accomplissement de ses devoirs. Si vous voulez faire une carrière sociale de compensation par rapport à cette vie, qui ne vous donne pas ce que vous en espériez, prenez tous les grades soit disant supérieurs (prendre les grades est d'ailleurs considéré dans le monde entier comme étant la juste récompense de votre fidélité à votre rite, sauf en France) mais si vous aspirez vraiment à la Connaissance et à une initiation totale, ces degrés ne vous serviront strictement à rien, sinon à satisfaire une vanité bien métallique, car il n'y a aucun contenu réel pour 90% d'entre eux. Une simple légende du grade ne suffit pas pour constituer un corpus initiatoire et initiatique. Les seuls degrés additionnels qui ont une réelle importance sont, pour le REAA, le 4eme et le 18eme, on peut supprimer tous les autres. Ce n'est pas parce que cela ne plaira pas à ceux qui ne veulent pas voir cette réalité que cela remédiera au fait qu'il y a une colossale problématique dans un système dont 22 degrés sur 33 - soit les deux tiers de la hiérarchie du rite - ne furent jamais pratiqués en France ; c'est comme ci, brutalement, on décidait de garder le grade de maître en supprimant ceux d'apprenti et de compagnon et que l'on décrétait que ce nouveau système était le meilleur qui soit. Un rite doit développer un contenu cohérent du début à la fin sans jamais sauter d'étape ni jamais revenir en arrière. Il doit aussi être adapté à la religion traditionnelle d'un pays. Un frère me téléphonait hier en s'étonnant qu'on ne lui apprenait rien en loge chapitrale quand il découvrait infiniment plus chez les Martinistes, des sœurs me disaient la même chose pour les Rose-Croix. Forcément, il n'y a rien dans la plupart des plus de 35 versions différentes des rituels écossais actuels pour les 3 grades bleus travaillés en France - soit presque autant que les 51 grandes loges nationales - qui suivent de plus en plus la mode sociale du moment - quand ils n'ont pas été vidés de leur substance car jugés trop chrétiens - et quasiment personne ne sait plus rien d'essentiel y compris chez beaucoup d'auteurs qui écrivent sur ces grades. Quand en France, on parle de "grand maçon", qui désigne-t-on par cette appellation ? Un chercheur éminent en l'Art, un puits de science maçonnique, et nous avons la chance d'en compter quelques-uns parmi nos amis, un Guide initiatique émérite ? En aucun cas : il s'agit toujours d'un homme politique qui ne brille jamais par sa culture ésotérique ni par son assiduité dans sa loge ni par son vécu dans l'initiation sinon il ne ferait pas de politique et il ne changerait pas d'orientation politique voire de parti - retournement de veste ou trahison - selon son intérêt du moment. C'est malheureusement ce qui contribue à faire partir de nos structures les maçons les plus droits, les plus purs, les plus exigeants aussi, ceux qui sont venus pour s'élever à un autre plan d'existence et non pour se créer un réseau de relations utiles pour une carrière, à qui on ne donne rien qui ne reste pas d'ordre profane : il ne faut pas s'étonner que les vrais Chercheurs de Vérité partent vers d'autres disciplines et d'autres horizons et que les effectifs des grandes loges chutent partout dans le monde.

 

Copyright Christian GUIGUE

www.guigue.info

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square