C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

J'ai choisi de travailler sur la Justice Maçonnique et je n'en vois pas la fin. Pouvez-vous me faire part de votre avis ?

April 29, 2016

REPONSE. Vous vous êtes fourvoyé vous-même à moins que vous ayez une thèse personnelle à développer sur la non justice maçonnique.

 

La justice maçonnique est un non sens car elle vient en contradiction des devoirs de tolérance et de fraternité auxquels TOUS les maçons se trouvent obligatoirement astreints. Il n'est pas dévolu à l'homme de pouvoir agir en créateur ni en juge, d'ailleurs les livres sacrés des religions n'y dérogent pas puisque la Bible elle-même stipule : "Tu ne jugeras point". Les maçons ont d'ailleurs d'autant moins de raison de vouloir juger leur semblable qu'ils sont censés être des initiés et savoir ce qui va s'accomplir sans que l'homme ait à intervenir dans ce domaine. L'homme n'est et ne pourra jamais devenir le GADLU. Laissons donc au GADLU ce qui lui appartient et aux maçons les devoirs qu'ils doivent assumer.

 

Dans ces pseudo affaires de règlements de compte maçonniques, toutes les parties ont commises des erreurs et les torts se trouvent de fait à partager. Les pseudo juges cherchent souvent à éliminer quelqu'un qui dérange le système ou gêne un groupe de frères en les empêchant de faire ce qu'ils veulent. Si un Frère commet une "erreur", non seulement nous n'avons pas à le "pénaliser" mais il est du rôle de tout vrai maçon de l'aider à recouvrer la raison et de le remettre sur le chemin. Dans les Evangiles, celui qui s'égare et se trompe peut devenir la brebis préférée lorsqu'il se rend compte de son égarement et revient sur la voie de perfection. En tant que maçons, nous devons agir à l'identique en donnant nous-mêmes l'exemple de la juste attitude, de la mansuétude à l'égard de celui qui faiblit, se trompe ou s'égare, de la compassion altruiste et fraternelle. Personne n'est parfait ni ne le deviendra car il n'est pas dans la nature de l'homme de pouvoir atteindre cet état consciemment. Si un frère autour de nous s'est égaré, nous en portons tous la faute et la responsabilité car nous n'avons pas su déceler sa faille ou sa fragilité et nous n'avons rien fait pour l'aider à se fortifier ou à s'en sortir. Certaines "erreurs" découlent souvent de "pressions" diverses et celui qui se trouve seul, et ne pouvant ou ne sachant pas résister, finit par chute ou par faillir, c'est naturel. Mais s'il s'est retrouvé seul dans la difficulté, c'est que ses frères se sont défaussés et l'ont lâchement abandonné à lui-même. Comment pourraient-ils ensuite avoir le culot de lui reprocher des griefs qui doivent se retourner contre eux ? Mais, comme selon le propos de Thomas d'Aquin : "Une chose n'est pas juste parce que Dieu le veut mais Dieu le veut parce que elle est juste", la vraie justice, celle du GADLU les frappera dans leur vie maçonnique et privée dans les mois et dans les années à venir parce qu'ils doivent payer pour le non accomplissement d'un devoir auquel ils se sont librement astreints lors de la prestation de leur obligation d'Apprenti. C'est la raison pour laquelle tant de loges, tant de frères subissent tant de problèmes dans leur vie. Ils paient pour leur lâcheté et pour leurs carences en n'ayant pas réagi ou manifesté leur soutien pour un ou plusieurs Frères qui en avaient besoin et subissaient une injustice. Mais certains ont peur des représailles émanant de dignitaires locaux, lesquels pourraient empêcher leur progression vers tel ou tel haut grade, vers le vénéralat, voire d'être l'objet de la justice maçonnique à leur tour, il y a tellement de faux maçons dans le système qui privilégie le nombre pour garantir la trésorerie la plus florissante sur les qualifications réelles ou aptitudes à l'initiation. Alors ils se taisent et se font complices de l'Injustice, ils deviennent l'injustice même. Mais dans le grand jeu de l'Ordo universel, ils fraudent en fonction de leurs intérêts personnels non avouables et ils deviennent des acteurs de l'iniquité. Le précepte divin, "Oeil pour Oeil, dent pour dent", c'est-à-dire "ce que tu as fait d'indigne te sera réservé", leur sera appliqué avec toute la rigueur divine.Quant aux effets d'une justice maçonnique dérisoire, ils restent nuls. Il y a 51 obédiences maçonniques en France dont chacune se moque totalement de ce que fait sa voisine. Il y aura bien au moins 40 obédiences prêtes à accueillir chaleureusement tout frère ayant eu un problème avec son ancienne loge ou son ancienne organisation nationale qui se trouvera de fait ridiculisée. Les maçons radiés pour non paiement de leur cotisation (pour RMI, chômage, divorce, retraite, etc.) pourraient à leur tout attaquer les frères de leur loge, voire même leur obédience, pour violation des termes de leur engagement ou serment pris lors de leur réception dans l'Ordre, pour non solidarité et non fraternité, pour non respect des préceptes et des devoirs traditionnels de l'Ordre. Tous ceux qui sont brutalement "éjectés" de leur charge dans certains hauts grades, pour qu'un poste devenu soudainement vacant puisse se trouver attribué à un "ami du système", pourraient sans doute, en faire autant ?C'est à cause de tous ces errements, autrement plus graves que certaines pseudo affaires maçonniques, lancées par des frères jaloux ou inquiets de la personne qu'ils dénigrent en lançant des rumeurs, des "il paraît que..." vienne prendre leur place, car on compte ces viols de fraternité par milliers au niveau national, toutes organisations confondues, que des démissions se produisent par centaines chaque année dans chaque grande organisation et que, dans certaines obédiences, les départs deviennent plus importants que les nouvelles recrues de l'année. Ce sont ces frères et ces sœurs qui créent ainsi de nouvelles obédiences en permanence, 51 organisations existent en France en 2015, à moins qu'ils choisissent de fonder une nouvelle loge avec des frères choisis parmi d'autres ateliers de leur obédience.

 

Un Grand Maître me disait : "ce sont des affaires d'homme" ..."on ne peut pas intervenir dans les affaires d'une loge.". Quand dans une entreprise un employé ou un cadre sème la perturbation parmi le personnel, ce que l'on retrouve dans un nombre incroyable de loges, le DRH ou le PDG le convoque et lui donne un avertissement noté dans son dossier et notifié par LR avec AR, et si la personne continue, ce sera le licenciement pour faute grave. Une mauvaise ambiance ou la terreur ne portent jamais de bons fruits et la performance globale de la société va diminuer. Si dans une ou x loges bleues, vertes, de perfection ou chapitrales, un ou deux dictateurs à la petite semaine font leur loi en imposant leurs décisions aux frères du groupe, Paris doit intervenir et régler ces affaires au plus vite. Les mauvais groupes nuisent à la grande Loge, au Suprême Conseil, au Directoire national ou au Grand Prieuré, en faisant démissionner des frères qui partent à la concurrence, ce qui fait perdre de la trésorerie et des effectifs en réduisant la part de marché de l'organisation face à ses concurrents, en nuisant à l'image de marque de l'obédience qui devient un rassemblement de gens antifraternels donc de non maçons.

 

Si la loge refuse de revenir dans le rang et de faire face à ses devoirs fraternels, il convient de prendre les mesures qui s'imposent en protégeant ceux qui doivent l'être par décision du responsable régional voire par ordonnance du Grand Maître. Le harcèlement moral est désormais passible des tribunaux, on peut retenir celui qui se produit aussi dans des associations, il serait temps que des maçons qui s'en prennent contre d'autres finissent eux-aussi, pour harcèlement, devant les tribunaux de la République. Il suffit d'avoir un ou deux documents écrits - si on vous refuse toujours quelque chose que l'on ne devrait pas vous refuser, il y a forcément une lettre de notification du refus, s'il y en a plusieurs a des dates différentes, sans aucune justification concrète qui puisse tenir devant un tribunal, le harcèlement sera avéré - et un ou deux témoignages de frères pour que cela suffise. Le GO est devenu mixte parce qu'une seule association voulait le poursuivre pour discrimination de sexe devant la Cour Européenne de Justice de Bruxelles ! Des frères font courir des rumeurs, des bruits non fondés contre vous ? On finit toujours par savoir d'où cela vient - il suffit de chercher qui a intérêt à éliminer cette personne, le reste sera facile - N'hésitez pas à porter plainte pour diffamation en demandant des dommages et intérêts.

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square