C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

J'envisage une planche au REAA sur le thème " E--uel".

April 29, 2016

Ce thème m'attire précisément parce que je ne dispose que de très peu d'informations le concernant à l'exception de quelques versets bibliques. Pouvez vous m'aider dans ma recherche ?

 

REPONSE. Ce mot E--uel apparaît à des grades qui aujourd'hui ne se correspondent pas : Chevalier (7è) ou Souverain Prince Rose-Croix (18è) , selon qu'il s'agit du rite français ou reaa. D'ailleurs, au 18eme siècle, ce grade était celui de l'aristocratie maçonnique dans toute l'Europe continentale à travers les 9 provinces templières de la Stricte Observance alors que le grade de 33eme n'existait pas encore."E--uel" ne se limite pas à une simple traduction en français. Il y a le même univers de décalage entre "Dieu avec nous" et "E--ul qu'entre ce que recouvre le terme "Gnose" et sa traduction "connaissance".

 

Les noms se terminant par "el" ont une puissance particulière. Les archanges, les anges ont tous un nom finissant de la même manière. Par conséquent E-uel ne doit pas se traduire. Il ne faut pas répéter l'erreur commise par par de trop nombreux maçons qui disent et répètent des non vérités du style de celles qui se rapportent à la lettre G. En France, on dit G = God et les variantes Géométrie et autres ; les anglais et américains disent que G provient de la pratique française. Difficile d'être plus approximatif dans tous les cas de figure. Ne répétons pas la même erreur avec E-uel dont la fonction est cérémoniellement "magiquement opérative".

 

Un rituel met en œuvre des "opérations" particulières ; il en va de même lors d'une cérémonie religieuse qui ne se trouve pas réglée et codifiée sans des intentions et actions spécifiques qui échappent à la compréhension des hommes, des simples fidèles.Il en va de même pour le Chevalier Rose-Croix, n'importe qui ne peut pas utiliser l'invocation "E-uel" - ni le faire sans danger - s'il ne possède pas le degré de qualification ou d'état d'Etre requis pour cela.Lorsque ceci se produit avec des FF. qui déclarent que le grade n'est pas chrétien mais "christique"avec un sourire entendu, on se trouve dans un contexte "défavorable". Avec un tel état d'esprit, il demeure évident que personne ne pourra jamais savoir ce que recouvre véritablement, non pas seulement E-el mais aussi le signe d'ordre particulier du grade et, tout le corpus du degré en fait.Pourquoi se met-on dans la position typique d'un ange accomplissant une certaine mission et dispose-t-on de ce nom très "opératoire" ? Voilà qui devrait constituer le travail de base de tout Chevalier et Souverain Prince Rose-Croix. Vu la non appréhension du corpus du degré, on ne s'étonnera plus que certains ouvrages censés apporter des "révélations" sur ce grade merveilleux ne dépassent pas le niveau d'un Apprentissage bâclé. C'est dommage pour le REAA.

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square