C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

Existe-t-il des délais officiels pour changer de grade ?

July 31, 2016

REPONSE. Tous les rites ont prévu des délais réglementaires pour changer de grade qu'il s'agisse du REAA ou du RER.

 

Pour les rite anglo-saxons, il n'y a pas de délai, on les prend  très rapidement. On peut prendre trois grades dans une année voire plus encore. Tout dépend de la réception de votre demande et des prochaines réunions. Aux USA, on est maître maçon dans un délai de 2 à 3 mois et dés que l'on est maître, on adresse sa demande au Suprême Conseil pour passer 32e. C'est un peu plus long via le rite Américain où il y a quelques grades à prendre mais on les a tous en environ 1 an maximum voire en bien moins de temps.

 

Pour le REAA, on peut être 33e en environ 6 ans si votre structure respecte les délais officiels qui furent établis par Cambacérès.

 

Pour le RER, on peut être Maître maçon en 1 an. Il faut aussi 1 an pour passer de Maître à Maître X et 1 an pour passer de Maître X à Ecuyer Novice. Soit 3 ans entre la réception dans l'Ordre comme Apprenti et sa consécration comme Ecuyer. Il faut encore 1 ans pour passer d'Ecuyer à CBCS. Ce qui fait un total de 4 ans au maximum car ces délais peuvent se trouver raccourcis en cas de nécessité,il suffit de faire établir la ou les dispenses requises.

 

En Suisse, on prend un grade par an, donc on est CBCS 6 ans après son entrée en Maçonnerie. Nos frères et amis Helvètes sont plus intelligents et respectueux que les Français et nous leur devons de pouvoir travailler aujourd'hui au Rectifié !

 

Mais tous les systèmes, quand ils sont bien conçus, ont prévu des exceptions pour réduire ces délais voire les annuler en cas de besoin. Ce ne sera jamais l'ancienneté qui fera la qualité d'un maçon si l'on ne possède pas nativement les dispositions et mérites  requis. J'ai connu lors de mes visites 2 apprentis qui en savaient plus que les hauts gradés de leur loge. Il faut aussi prendre en considération le parcours initiatique et ésotérique des impétrants, ce dont personne ne veut tenir compte. Pour ces personnes, oui, il faut utiliser les exceptions. Heureusement, les rites le permettent ! 

 

Au REAA, on peut être 33e en moins d'un an, voire immédiatement, sans avoir été maçon, si le profil du bénéficiaire intéresse le Suprême Conseil. D'illustres hommes politiques et rois ont été faits 33e à vue, c'est-à-dire sans se déplacer ni vivre la cérémonie correspondante qu'on fait subir aux candidats ordinaires et cela existera toujours.

 

C'est la qualité de la personne qui importe pas les médailles portées par le candidat. Le Grand Maître des Knight Templars aux USA a accédé à cette fonction cinq ans après son entrée en Maçonnerie et c'est un maçon, un exemple formidable pour tous. On a besoin au plus haut lieu de gens de valeur, qu'ils soient jeunes, sincères, prêts à servir. Si on a le privilège de rencontrer ces profils, et que l'on est intelligent, pourquoi ne les utiliserait-on pas, pourquoi les laisserait-on partir à la concurrence ? Pour que l'élite, les meilleurs, soient ailleurs et les moins bons chez nous ? Mais c'est, malheureusement trop souvent, ce qui se passe en France où l'on jalouse toujours son voisin et où l'on écoeure les meilleurs éléments chez soi, ce qui les fait partir ailleurs.

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square