C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

Templiers et Chevalerie

August 7, 2016

Demande. Je suis dans une Commanderie Templière depuis un an. Après être passé par les états de Novice puis d'Ecuyer, je vais être adoubé chevalier. On me demande de me choisir un nom et je ne sais pas quoi prendre. Pouvez-vous me conseiller ?

 

REPONSE. Votre demande me fait plaisir. Il faut savoir que de nombreux frères du Rectifié peuvent à la fois être CBCS et appartenir aussi à un Ordre templier. D'ailleurs on y trouve des Préfets, des Commandeurs et même quelques grands noms du RER, ce qui reste incontournable si on veut faire de la Chevalerie à un niveau plus exigeant.

 

Quel nom choisir ?

 

Dans l'Ordre Intérieur, c'est le Préfet qui  choisit le plus souvent votre nom in ordine sauf si un frère tient exige un nom précis qu'il tient à porter. Il y a aussi le cas où un frère souhaite reprendre le nom d'un frère cbcs décédé qui était important pour lui.

 

Chez les Templiers, c'est différent de l'Ordre Intérieur : il faut rester dans les canons de l'Ordre du Temple. Tous les chevaliers portaient leur prénom et comme nom le lieu de leur fief ou terre. C'est ce que perpétua la noblesse en associant le prénom à la terre, le titre (baron, comte, marquis, duc) étant attaché à la terre lui aussi. Exemple : Odon de Saint Amand, Geoffroy de Saint Omer, André de Montbard. On continue avec Godefroy de Bouillon ( de Boulogne : Bouillon étant en viel françois ) qui refusa le titre de roi de Jérusalem, etc. On rencontre parfois des chevaliers qui veulent prendre un nom compagnonnique, ce qui se rapproche de la pratique de l'Ordre Intérieur du Régime Rectifié. C'est le Hérault d'Armes qui doit alors trancher acceptant ou refusant. Parmi les refus, il y a la possibilité du nom déjà pris.

 

Idéalement, vous devez conserver votre prénom ( non latinisé ici ) en y associant le nom de la ville de votre naissance ou celui de la ville où vous possédez un bien immobilier. Vous seul pouvez choisir votre nom, nul ne doit vous imposer quoi que ce soit : il en va au temple comme dans tous les ordres monastiques et religieux. Vous pouvez bien évidemment retenir un lieu-dit : Hugues (ou Michel ou tout autre prénom) du Val sans retour ou Arnaud des Essarts voire David de la Mitatrie, etc. Ce peut être également un quartier d'une ville : Alexandre de Bellecour ( pour Lyon) ou Christian des Minimes ( pour Toulouse) ou Aldo de Furiani (pour Bastia), Yann de Roudourou ( pour Guingamp), etc.

 

Il vous faut le livre L'ECUYER NOVICE pour vous préparer et monter justement votre dossier.

 

Copyright Christian GUIGUE

www.guigue.info

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square