C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

Comment devenir Chevalier ?

June 15, 2017

J'ai 58 ans. Je suis depuis 10 ans au REAA. La progression y est lente. Il faut être dans les papiers des dirigeants et cirer les pompes. Je ne serai jamais Rose-Croix ou mort avant.Y a t il une autre solution pour devenir Chevalier ?

 

La progression en Maçonnerie se trouve souvent tributaire des relations que l'on a avec les dignitaires locaux du Rite et des services qu'on leur rend. C'est comme cela partout. Certains frères ou soeurs font des carrières à la vitesse d'une météore quand beaucoup d'autres  passent au moins 4 ans par grade dit supérieur. Soit de 15 à 20 ans pour devenir 18e. A 58 ans si l'on ajoute 20 ans, cela fait 78 ans, beaucoup de nos amis auront disparu avant à cause d'une grave maladie ou n'auront plus la santé pour venir dans les ateliers supérieurs ou plus les moyens financiers pour en supporter tous les coûts étant alors en retraite. C'est à cette mesure que l'on note la non fraternité effective dans la pratique française - et francophone - car si elle existait tout le monde accéderait à tout et au même rythme. Les structures des grades terminaux sont des maisons de retraite, ce qui est inadmissible car il nous faut des jeunes qui veulent travailler et ont la force de pouvoir le faire : certains frères ne peuvent même plus tenir leur épée à l'ordre lors des prestations de serment qui sont trop longues pour eux ! Aux USA, il y a 550.000 frères du 32e degré ; si l'on rapporte ce quota à la France, nous devrions compter plus de 100.000 princes du Royal Secret. Un de nos frères, qui était au GODF et appartient maintenant à la Grande Loge de Floride devenu 32e au Suprême Conseil de la Juridiction sud des USA, ne veut plus qu'on lui parle de la Maçonnerie française.

 

Ensuite il faut savoir que la chevalerie maçonnique n'a rien à voir avec le Code médiéval de la Chevalerie ni avec l'Ordre du Temple.

On ne peut devenir Chevalier qu'une seule fois dans sa vie, transiter dans un parcours maçonnique par divers grades, dits chevaleresques mais qui pour la Chevalerie ne le sont aucunement, n'a ni sens ni valeur. Cette progression obligée n'est qu'une fantaisie par rapport à la véritable Chevalerie fut-elle initiatique.

 

Donc si vous aspirez à cet idéal et à ces valeurs, pourquoi n'entreriez-vous pas chez les Templiers ? Il vous reste à trouver un Ordre qui privilégie ces valeurs. Nous pouvons vous conseiller et surtout vous signaler qui éviter - les Ordres adossés à une église fictive pour commencer - car il y a des pirates fameux dans le genre qui nuisent par leurs agissements à la Chevalerie et à l'Ordre du Temple. Certains groupement ne sont que des pompes financières qui ne vous apporteront rien spirituellement ni chevaleresquement. Cela suit ce que l'on rencontre trop souvent dans la Maçonnerie actuelle ; on y trouve parfois le pire quand on était venu chercher le meilleur. Tout dépend des hommes que l'on rencontre.

 

N'oubliez jamais que si l'on vous reçoit en Maçonnerie, vous vous initiez vous-même !  C'est la raison d'être de la progression de la trame symbolique qui vous est confiée. Il en ira de même chez les Templiers : c'est vous qui aurez à accomplir le travail que vous vous devez personnellement - et, en Chevalerie, il s'avère immense, à commencer par la défense de la religion chrétienne - mais, si vous ne faites pas ce travail, n'en accusez jamais vos frères.

 

Je connais des Chevaliers qui se plaignent de ne rien apprendre dans leur structure mais qui ne viennent au Chapitre que lorsque cela les arrange. Ils protestent mais savent rester six mois sans venir travailler avec leurs frères. Un minimum de sérieux et de crédibilité s'impose. Il en va de même en Maçonnerie, à tous les grades, il faut travailler.

 

Mon conseil : allez voir ce qui se fait ailleurs dans d'autres organisations, grâce aux protocoles d'amitié, les visites sont admises. Si vous trouvez la structure qui vous convient, quittez l'ancienne mais faites-vous intégrer dans la nouvelle avant d'avoir officiellement démissionné en le faisant par LR avec AR avant la fin de l'année (juin ou décembre selon le cas) pour ne rien devoir en termes de cotisations.

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square