C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

Un frère me parle du Symbolisme du rituel d'Apprenti. Je ne comprends rien à ce qu'il dit. Pouvez-vous me donner une explication claire ?

April 2, 2018

J'ignore tout de contenu de ce travail mais la formulation pose un problème capital. Le symbolisme du rituel d'Apprenti ou le symbolisme de l'ouverture ou de la clôture du rituel, cela n'existe pas. Ceux qui agissent ainsi  ignorent ce que ce recouvre le mot symbole dans l'ordre occulte, ésotérique. La formulation que l'on rencontre dans certains temples : " ici tout est symbole " reste tout aussi fausse. Non, en maçonnerie tout n'est pas symbole. Je vous invite à lire mon livre La Formation Maçonnique où je développe les éléments en fonction de ce qu'ils sont et tout ce qu'un maçon cultivé doit savoir, plus de 600 éléments s'y trouvant abordés. De même, trop de soeurs et de frères confondent les mots symbole et emblème. Un symbole se rapporte à une loi, à un mystère, il n'est pas simplement la représentation de quelque chose, tâche dévolue à l'emblème qui lui se réduit à seulement représenter une chose. Exemple : la pierre brute ne symbolise rien du tout. Par contre, elle est l'emblème du travail que l'Apprenti doit accomplir comme elle demeure aussi l'emblème de l'état d'imperfection et de non connaissance qui est le sien.

 

Revenons à votre thème : qu'est-ce qu'un rituel ? A  quoi sert-il ? Que peut-on ou doit-on en faire ? Là, nous entrons dans son domaine d'application- au 18e siècle, on parlait de rituélie d'action de magie blanche -  qui n'a rien à voir avec le symbolisme. A cette seule question que je pose, rares sont les spécialistes de la Maçonnerie qui répondront efficacement. Au pays des aveugles, les borgnes sont rois mais ils ne voient que partiellement restant éloignés de la réalité des choses.

 

Que doit-on faire d'un rituel ? C'est toute la problématique du travail en loge actuel : on ne sait pas quoi faire d'un rituel. On ouvre, on ferme les travaux mais qu'a-t-on fait d'autre qui justifie la mise en action d'un rituel ? Rien ! Présenter une planche, traiter de la communication de l'obédience ou des loges amies, présenter les excuses des absents, et bien d'autres choses encore comme l'assemblée générale annuelle, voilà des éléments pour lesquels un rituel n'est pas fait.

 

Que penseriez-vous d'une messe funèbre que l'on interromprait pour lire un travail sur Ecologie et Traitement des ordures ménagères, pour donner des informations municipales, pour excuser les paroissiens absents ? C'est pourtant ce qui se pratique dans de très nombreuses loges qui ne se rendent même pas compte de ce qu'elles font.

 

La seule action valable d'un rituel se rapporte aux réceptions, il est conçu essentiellement pour cela à la condition d'en éliminer tout le reste : la communication de l'obédience demeure profane, seulement administrative, elle n'a pas sa place dans la mise en action d'un rituel. Il en va de même pour les mots de semestre. Si on veut vérifier la qualité maçonnique d'un visiteur, on le tuile - encore faut-il connaître le tuilage traditionnel - mais on ne lui demande pas un mot de semestre administratif qui, de plus, n'a pas à se trouver communiqué à ceux qui ne relèvent pas de son obédience ! C'est parce que les maçons ne savent même plus le minimum du strict minimum qu'ils doivent posséder que des confusions du type du Symbolisme du rituel d'Apprenti se généralisent. Dans cet ordre, on va bientôt traiter du symbolisme du boucher, de la viande, du hachoir ou des wc. Il n'y a plus de limite.

 

La communication des informations de tous ordres qui restent d'ordre profane vu qu'elles ne possèdent aucun caractère sacré voire initiatoire ne devrait se faire que les travaux étant rituellement clos. C'est à cause de tous ces déviations multiples ( mauvaise pratique du rituel, rituels qui ne possèdent plus de corpus opératoire, absence de connaissance et de qualification des opérants comme des candidats à la réception dans l'Ordre, etc.), qu'une véritable initiation devient improbable sinon impossible dans nos loges. Il convient d'espérer la trouver ailleurs dans d'autres Ordres initiatiques comme l'Ordre Souverain du Temple.

 

Au rite Ecossais Rectifié, Le Code maçonnique de 1778, le seul à avoir été voté et adopté par un Convent ( toutes les autres modifications apportées ultérieurement au rituel sont donc totalement irrégulières : le fait qu'elles aient été décidées par le seul Willermoz et quelques séides ne leur donnant aucune autorité ni validité), qui est la Loi incontournable du rite, stipule que la loge des maîtres Ecossais de saint-André ne doit normalement se tenir que pour les réceptions : voici une spécification précise et cohérente. Tenir loge verte une fois par mois ou tous les 2 mois, sans qu'il se trouve de réception au programme, simplement pour justifier la cotisation annuelle, est une déviation, un non sens total !

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square