C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

Au rite Ecossais Rectifié, pourquoi les tableaux de loge sont-ils dessinés en blanc sur fond noir ?

April 16, 2018

C'est pour suivre la pratique de la Stricte Observance germanique où les tableaux se trouvaient dessinés en doré sur fond noir. Ils étaient magnifiques. On peut en voir un exemple à la loge suisse, Modestia cum Libertate, qui appartint à la Stricte Observance et fut créée en 1774 ; elle existe toujours. Evidemment, comme cela coûtait plus cher à fabriquer, Willermoz, qui était avare de ses deniers,  les a réduits au strict minimum avec un dessin noir sur fond blanc. Mais si l'on veut se rapprocher au plus près de la tradition originale du rite, avant 1778, il faut les faire sur fond noir avec le dessin en doré, et si l'on ne peut pas avoir du doré, alors le faire en tracé blanc.

 

On trouve trace de cette couleur dans le rituel de Compagnon qui précise que les trois têtes de mort murales doivent comporter le texte en lettres dorées ou en jaune.

 

Nous avons des frères qui ont supprimé la mention de sainte religion chrétienne du serment de réception dans l'Ordre pour la remplacer par plus pur esprit du Christianisme, ce qui pour eux ne veut rien dire, et c'est là où ils se trompent car plus pur esprit du christianisme implique que, comme pour les premiers Chrétiens, on aille jusqu'au martyr préférant mourir que de renier sa foi en Christ ! Ceux qui ont cru déchristianiser le rituel en ont augmenté, aggravé, le caractère religieux. Il serait bon que nos frères reviennent eux-aussi au plus pur esprit du Rectifié en refusant tous les changements sans aucun intérêt qui furent apportés jusque maintenant par des amis qui semblent ne rien connaître, sur le fond, du rite Ecossais Rectifié. Pour information, ce n'est pas par les rituels que l'on entre dans le RER, c'est par l'étude des personnages dans leur vie privée, la découverte de leurs rivalités, et les échanges de correspondance qui révèlent le caractère des principaux acteurs qui firent le rite. Ce que l'on y découvre est parfois le contraire de l'idée que l'on se forme de certains personnages tel Willermoz par exemple qui était même fâché avec ses deux frères de sang Antoine et Pierre-Jacques. 

 

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square