C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

Doit-on dire : "ainsi soit-il" à la fin des Invocations d'ouverture et de clôture au Rectifié ? Il est des loges où seul le Véné le dit. Quelle serait la juste formulation ?

January 15, 2019

Je comprends votre étonnement et je le partage car, chaque fois que je vais visiter une nouvelle loge, je note une voire plusieurs irrégularités dans la pratique du rituel, ce qui amène à se demander à quoi servent les gardiens ou Précepteurs ou Référents du rite à l'échelon national puis régional ? Probablement à rien vu ce que l'on constate sur le terrain.

 

Le problème qui se pose avec votre remarque est celui de la participation des frères ou non à cette invocation. Faut-il les exclure en leur demandant de ne pas dire ce Ainsi soit-il ? C'est le cas si seulement le Vénérable dit le : "ainsi soit-il". en interdisant aux frères de la loge de le répéter. Les frères se trouvent en quelque sorte rejetés à l'extérieur de ce qui est censé s'accomplir. On observe que malgré le fait que cela ne figure pas dans certaines versions de rituels, les frères restent attachés à le dire et le font.

 

Il reste essentiel que les frères participent collectivement et doivent tous ensemble, en même temps que le Vénérable, dire : "ainsi soit-il". Ceci les oblige à suivre la prière avec attention et je sais que certains de mes frères la disent silencieusement en même temps que le VM ; tous sont tendus vers ce texte qui s'élève vers le Ciel, ils deviennent des participants, des cocélébrants de ce qui s'accomplit en ce lieu dans ce moment hors du temps.

 

Evidemment, comme nous cherchons désespérément des frères qui ont la juste connaissance du Rectifié qui ne se réduit pas loin de là aux seuls rituels, que l'on ne trouve pas de spécialiste réel dans toutes les loges et même avec rareté au plus haut niveau des obédiences ou des Prieurés où on peut les compter sur les doigts d'une main, ce rite se vide rapidement de ce qui fait sa caractéristique et sa rituélie, il va finir par ne plus rien comporter de ce qui en faisait son essence. De plus en plus de frères dénoncent son caractère chrétien. En visite, j'ai entendu un frère évoquer son ras le bol de ces bondieuseries, ses voisins opinant du chef ! Le RER vit une crise d'une gravité que beaucoup ne soupçonnent même pas.

 

Pour en revenir à votre demande, je dirai que c'est au Vénérable que ressort cette responsabilité de faire participer les frères de sa loge à ce "ainsi soit-il", en leur demandant de le dire après lui.

 

PS. Je signale ici, pour les frères que cela dérange, que les loges rectifiées du Grand Orient de France ont retiré les invocations d'ouverture et de clôture. N'oublions jamais que, à titre historique, si des loges et des frères travaillent au RER, c'est au GODF qui l'a réveillé en France, qu'ils le doivent.

 

Copyright Christian GUIGUE

www.guigue.info

 

 

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square