C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

Religion et franc-maçonnerie

October 7, 2019

Demande : On me propose de passer au 4eme degré du RER mais je ne le veux pas. J'ai entendu dire par des frères Maîtres Ecossais qu'il y avait beaucoup de parlotes très basées sur l'ancien testament et je ne veux rien entendre de l'ancien testament. Au rectifié, on travaille sur le nouveau ou sur l'ancien testament, il faudrait savoir ? Si il y a de l'ancien testament caché au RER, je change de rite, j'irai au bleu du français moderne rétabli et ça me suffira.

 

Réponse. Je ne sais pas ce que sont vos "parlotes" mais il y a des discours.

 

Je pense comprendre que votre considération religieuse vous a fait vraiment passer de l'ancien testament au nouveau, raison pour laquelle vous ne voulez plus entendre évoquer l'ancien. A titre personnel, je vous suis sur ce point. Si l'on veut passer à la Loi d'Amour qui n'est en rien une affaire de grade mais d'expérience, ceci implique de fermer l'ancien testament dont Jean le Baptiste constitue l'épilogue. Vous devez savoir, évidemment, que tous ceux qui courent après les grades, - et pourquoi ne le feraient-ils pas ? : chacun restant responsable de ses choix -, ne vous comprendront pas, il faut vous y attendre. Ceux-là vont vous critiquer même si la critique, au titre de la fraternité, ne devrait pas exister en loge ni ailleurs.

 

Le problème de la foi, de la religion, demeure capital, et passe avant tout et dans cet univers, il ne peut y avoir aucun arrangement, ce que ne peuvent pas comprendre les Maçons non religieux voire seulement tièdes. Un candidat authentiquement Juif ne peut pas supporter la présence de la Bible sur l'autel, il est normal qu'il exige la présence de la Thora à sa place ou le Coran si le candidat est Musulman ou les Vedas s'il est Hindouiste, etc. Il faut savoir que la Maçonnerie a été créée par des moines catholiques romains opératifs pour des laïcs catholiques romains. Elle fut élargie aux Catholiques anglicans puis aux Protestants. Les Juifs et les Musulmans étaient interdits et cela se vérifie dans les textes. Les Juifs n'entrent en FM que sous Napoléon III en conséquence de l'intégration avortée du Suprême Conseil par le GODF.

 

La FM dite ancienne a pour 3 grandes lumières : la Bible, l'équerre et le compas. Si l'on retire la Bible, il manque une grande lumière. Le fait de pratiquer dans certains rites des tours de passe-passe comme retirer la Bible pour y mettre le Coran ne règle rien : c'est une violation des usages ancestraux. Et de toute manière, lors des tenues ordinaires, ce Coran ne sera plus présent. Donc le frère Musulman ou Juif sera obligé de supporter l'évangile, ce qui ne peut se voir accepté quand on a une véritable foi.

 

Au RER, en tant que Chrétien, puisque le rite est Chrétien  et templier, ce qui place l'exigence religieuse plus haut encore, je réagirais comme vous.

 

Si j'étais Juif, j'exigerais le retrait de la Bible pour que l'on y place la Thora. Que peut-on avoir à faire des livres sacrés d'une religion qui n'est pas la nôtre et pour laquelle on n'a aucun intérêt ? Si la FM veut admettre des candidats de toutes les religions, il faut soit créer des rites spécifiques soit supprimer la Bible pour ne pas voir surgir des problèmes de conscience religieuse. Que peut représenter Salomon ou Phaleg pour un pakistanais ou un indonésien ou un japonais ? Si la Maçonnerie est universelle par l'initiation, les rites ne sont que des formes de transmission qui ne sont en rien universels eux. Le problème existe et personne ne souhaite le régler, ce qui n'a pourtant rien de compliqué en soi. Il faut procéder à des adaptations des rites ou en créer de nouveaux qui tiennent comptes des caractéristiques des religions locales. Je suis le seul en France à soulever depuis plus de 20 ans cette problématique dont tout le monde se désintéresse. Evidemment, il n'y a rien à y gagner sauf à y consacrer un temps colossal. Et encore faudrait-il posséder les compétences de création d'un rituel efficace, ce qui n'est pas assuré.

 

Concernant votre interrogation sur le caractère du RER : ancien ou nouveau testament ?

 

Il est purement néo-testamentaire. La preuve ? L'obligation d'avoir le nouveau testament ouvert au Prologue de l'évangile de Saint Jean. On n'exige pas la Bible, seulement l'évangile de Jean, ce qui n'est pas du tout la même chose. Je comprends votre attente, raison pour laquelle j'ai pris votre question en considération.

 

L'anomalie ? C'est ce 4eme degré qui, pour moi, n'a rien de rectifié, c'est un contenu pris au Chevalier d'Orient du REAA et au 3e Ordre du rite Français. Le REAA se développe au début du 19e siècle depuis que le Suprême Conseil a été créé en 1804. Ce que l'on vous a dit est correct : le grade est fortement par son contenu ancien testament, certains ont même ajouté une nouveauté sur un tableau le tétragramme hébraïque donc Juif qui n'a jamais figuré dans ce grade : voir les tableaux RER du début du 19e siècle découverts à Salins. C'est d'autant plus cocasse vu ce que l'orateur peut dire concernant les Juifs et les Musulmans, alors pourquoi ces contradictions du contenu des voyages qui nuisent à la cohérence du rite ? On n'est pas au REAA. Il ne suffit pas de poser l'évangile de Jean sur l'autel, tout le reste doit s'y conformer. Ce grade est à revoir complètement en le rectifiant enfin.

 

Il ne doit rien y avoir d'ancien testament au RER qui est un rite Moderne. Il n'y a pas de chaire du roi Salomon au Rectifié car c'est un rite Moderne. Les 3 grandes lumières du RER sont le VM, le Soleil et la Lune, lumières qui dans la FM opérative venaient juste après le Père, le Fils et le Saint esprit. Voir mon livre La Formation maçonnique où j'aborde ces points. Certains frères se basent sur un discours de réception en loge bleue qui évoque Moïse, etc., discours qui n'a rien de rituel et qui n'exprime que le point de vue de l'orateur en question. D'autres arguent de la présence du temple de Salomon. Ce qui me fait penser au prophète Jérémie courant Israël et criant aux foules venues l'écouter : " Le temple de Yahvé, le temple de Yahvé ? Comme si la réforme de sa conduite n'était pas la meilleure chose d'obtenir son salut ! ". Le temple de Salomon est un postulat, un fondement de la Maçonnerie moderne, dont la signification peut varier selon le rite mais ce n'est pas parce qu'il y a ce temple qu'on est forcément ancien testament.

 

Etre honnête et cohérent avec votre démarche ne sera pas compris par vos frères qui n'ont pas votre lucidité, votre exigence. Beaucoup se disent Chrétiens mais rejettent l'église, ce qui est invraisemblable. L'Eglise, ce n'est pas le pape ou le Vatican, c'est la réunion de tous les Chrétiens comme la Loge est la réunion de tous les Frères et Soeurs.

 

Le RER ne sait plus où il va mais il n'est pas le seul rite dans cette situation surtout en francophonie. Dans ma loge, des frères s'interrogent. Certains ne trouvent pas ce Christianisme qu'ils attendent quand d'autres voudraient qu'il n'en fut jamais question. Il faut ouvrir ses oreilles et ses yeux. Pour réduire, car on ne pourra pas l'évacuer complètement, le risque de conflit religieux personnel entre religion et Maçonnerie, à certain moment de son parcours, les enquêteurs doivent annoncer aux candidats ce qui les attend : le caractère chrétien du Rectifié mais depuis l'origine tous les rites le sont à un moment de leur parcours ; au REAA, on va travailler sur le Nom de Dieu puis à un moment sur INRI, etc. 

 

Il existe un énorme problème de conscience religieuse que de nombreuses soeurs et frères vont rencontrer à un moment de leur cheminement en Maçonnerie, on ne peut pas le nier.

Il n'y a qu'une solution pour ceux qui se sentent concernés : refuser le degré qui va créer ce conflit. Il me semble que c'est ce que vous proposez de faire en parfait respect de vos convictions. 

 

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square