C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

On nous parle de réintégration au Rectifié. Est-elle réellement possible ?

February 9, 2020

On parle souvent en Maçonnerie des deux fois nés. Les Maçons s'imaginent qu'ils sont concernés par le fait de leur réception dans l'Ordre et que sans cela ils ne pourraient pas figurer dans la catégorie des deux fois nés. C'est ne rien savoir de ce qu'ils devraient pourtant posséder comme information.Sont deux fois nés tous ceux qui ont reçu le baptême qui les fait entrer dans la vie véritable. Dans les temps lointains du Christianisme originel, le jeudi matin ( et non le vendredi saint comme on le pratique et dénomme désormais ) avait lieu la Cérémonie de la Réconciliation, c'est-à-dire la Réintégration des pénitents. Payer ce que l'on doit pour mériter l'absolution de ses erreurs, de ses fautes volontaires ou non, pour pouvoir réintégrer le troupeau des brebis pacifiées est devenu le but de l'Adhuc Stat.

 

Ceci n'a rien à voir avec Pasqually ni Willermoz qui n'ont rien créé qui n'existait déjà ( la colonne brisée a été empruntée à la Stricte Observance mais ne fut pas connue des fondateurs du rite qui ne travaillèrent jamais avec ni même Willermoz. Et le sens donné à la colonne sous le vocable réintégration fut emprunté à l'Eglise en oubliant de la nommer.) mais dont ils se sont emparés en l'entourant d'un habillage conforme à leurs intérêts.

 

La réintégration des pénitents leur fait retrouver l'unité des Chrétiens dans le Christ, manifester l'aspiration de tout Chrétien à voir se consommer cette Unité dans le lavement des pieds. En se lavant les pieds mutuellement on exprime sa fraternité, l'intérêt que l'on porte à son semblable, à son prochain, ce qui répond au commandement d'amour laisse par le Maître. 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square