C H R I S T I A N    

 G  U  I  G  U  E

Les seules données conservées par ce site sont celles des personnes qui s'inscrivent pour recevoir nos informations.

 

 

Posts à l'affiche

Comment l'Ecuyer peut-il s'élever mystiquement ?

April 8, 2016

Comment peut-il trouver les voies, les moyens d'une élévation vraie ?

 

On n'entre pas dans la mystique, on ne devient pas mystique, simplement parce qu'on le désire ni soudainement parce que tel grade l'imposerait ni même en priant tous les jours. Il y a même une incompatibilité totale entre la mystique et une structure comme un chapitre, une commanderie ou un prieuré. Le véritable mystique ne s'intéresse plus à cela depuis très longtemps. Comme le disait Louis-Claude de Saint-Martin : "il faut choisir son monde". Soit on choisit le Seigneur, donc le Ciel, et alors toutes ces structures avec leurs contraintes matérielles et administratives n'y ont plus aucune place, soit on reste enfermé dans la voie des hommes, celle de la matérialité, de la mort annoncée. Evoluer dans une organisation, c'est vouloir continuer à s'ancrer dans la matérialité des choses, dans le non dépassement de soi. L'initié réalisé n'a plus besoin de rien, il en va de même pour le mystique.

 

On peut faire ce choix d'appartenir à une organisation souvent par ambition pour y prendre quelque chose, un ou des grades ou des fonctions de dignitaire voire plus simplement pour y rejoindre des amis, bien évidemment : le libre-arbitre nous fut confié pour cela pour déterminer notre responsabilité. Mais ce prendre quelque chose en vaut-il vraiment le coup ? Cela vous aura-t-il apporté quelque chose de capital, de vraiment utile pour votre devenir si vous deviez mourir juste après ? Bien sûr que non, donc la satisfaction de cette ambition relève du dérisoire, de l'inutile pour votre devenir maintenant déjà ici-bas puis postmortem. On peut être modérément religieux en se situant disons dans les phases préambulaires de la foi et de fait rien n'a vraiment changé dans ce domaine depuis votre maîtrise. Il ne suffit pas de décrire en 8 pages, dans une profession de foi, ce que l'on considérerait comme étant la foi. Dieu ne veut pas de paroles, il veut des actes. Nous ne seront pas jugés sur nos paroles ( si elles n'ont aucune conséquence négative ) mais seulement sur nos actes qui tous entrainent une réaction donc une consnéquence. Nous serons donc jugés sur nos actes et sur les manquements aux actes que nous aurions dû accomplir ( donc sur l'absence d'actes ) mais que nous n'avons pas fait par paresse, par égoïsme, souvent par lâcheté pour ne pas déplaire en maçonnerie aux hautes autorités ou aux dirigeants occultes qui pourraient, à titre de représailles, nous bloquer dans notre avancement. Quand on évolue dans des loges bleues ou vertes ou des chapitres dont les cadres sont des Tartufe, des hypocrites, qui exigent des autres ce qu'ils sont incapables de respecter ou faire eux-mêmes, il ne peut s'y trouver aucune véritable religion, aucune foi, vu qu'ils ne savent pas ce que c'est.

 

Tous les maçons du Rectifié ont pris par serment : " je jure d'être bienfaisant envers tous les hommes lorsque je pourrai leur être utile... Si je manque à cet engagement ... je consens d'être réputé homme sans honneur et digne du mépris de tous mes frères." Ce seul engagement interdit, par exemple, de mettre une boule noire, de refuser qui que ce soit à tous les niveaux de la hiérarchie du régime. Il interdit aussi de retarder l'avancement des frères s'ils souhaitent avancer dans la hiérarchie. Bref, tout ce que ne font pas nos cadres qui imposent des délais d'attente et des exigences qui n'ont jamais existé du temps de Willermoz.

 

Pour revenir à votre demande, pour pouvoir bonifier, il faut évoluer dans un contexte qui le permet. On ne s'élèvera jamais en fréquentant des voyous, des criminels ou des hommes qui violent en permanence leur serment d'origine. Si l'on souhaite s'élever vers le Ciel, il faut renoncer à tout ce qui va vous enraciner dans le nadir, il faut se débarrasser de tout ce qui nous est inutile, il faut avancer vers votre mort. Qu'emporterez-vous dans la mort de vos grades, offices, décors et distinctions en Maçonnerie ? Rien, si vous n'avancez pas dans l'initiation ! Ces gains maçonniques ( honneurs, fonctions, dignités ) vous desserviront car cela vous sera compté comme autant de poids négatifs liés aux passions donc aux ténèbres, sauf si vous vous êtes comporté en véritable maçon avec tout ce que cela implique. C'est ce que je vous souhaite.

 

Je disais plus haut qu'on ne s'élèvera jamais à fréquenter des voyous, non, bien sûr, si on veut suivre leur exemple et agir comme eux. Il en va tout autrement si on agit en visiteur, en aumônier, qui vient apporter, à ceux qui le souhaitent, de l'intérêt, une écoute attentive, une aide pour les réinsérer. Redonner de l'espoir à celui qui désespère de cette vie, voilà une noble mission qui enrichit, qui fait s'élever celui qui la conduit spontanément, naturellement. Il y a ici un élément qu'il faut prendre en compte, c'est que nous sommes "marqués" par le signe, par l'époque de notre naissance qui nous donne un caractère, un tempérament en quelque sorte tributaire de sa saison de naissance. Il est des époques favorables dans l'année et d'autres qui sont dangereuses, des points dans l'année où l'on ne peut pas initier, par exemple. Ceci pour exprimer qu'il est des gens qui ne pourront jamais s'élever dans l'ordre du spirituel s'ils sont nativement marqués par la terre. Que feront-ils en maçonnerie ou ailleurs ? Ils tricheront en faisant ce que les autres attendent d'eux, en simulant. C'est ce que l'on constate avec les Tartufe dont je parle.

 

Comment trouver les moyens d'une élévation vraie ?

 

En quittant tout, en renonçant à tout ce que vous n'emporterez pas dans la mort. Qu'est-ce que la mystique sinon la prémisse de la fusion, de l'union de l'âme en Dieu ! Quand certaines personnes osent dire de Willermoz qu'il était mystique, c'est à se taper les cuisses de rire. Il suffit de lire son testament pour constater qu'il se situait bien bas dans l'échelle de la Foi comme dans celle de la Connaissance.

 

La Maçonnerie nous enjoint d'agir dans le cadre de la Vertu, de devenir des serviteurs de la Vertu, de devenir des hommes qui privilégient le Bien, leur prochain, à leur propre intérêt. Commencez par cela, vous vous mettrez en ordre avec vous-même puis avec le Ciel. Agissez autant que vous le pouvez en aidant les hommes, sans qu'ils aient à le demander, en vous portant naturellement vers eux. Donnez ce miel qui se trouve en vous, qui vous a été donné à votre naissance, à ceux qui n'ont pas reçu ce don, cette chance. Redonnez de l'espérance à ceux qui l'ont perdue ; en agissant ainsi vous les ferez se redresser ; quand ils se seront redressés leur visage verra enfin le ciel, ils auront envie d'aller plus avant, d'avancer vers ce qu'ils ne pensaient plus possible. Celui qui agit ainsi, envers ses semblables, est infiniment plus religieux que celui qui parle des textes sacrés, de l'évangile, de la foi, de l'amour, mais refuse de regarder les mendiants dans la rue, de leur donner fut-ce un euro s'ils viennent vers lui.

 

Parler ne compte pas :  l'Eternel attend nos actes. Les actes des hypocrites, de ceux qui violent leur serment au rectifié, qui font voler les poignards dans le dos de leurs frères, qui veulent leur place, qui font courir des rumeurs, des calomnies, sont une offense à Dieu : ils paieront ce qu'ils doivent en application de la Justice vu leur non amour pour les hommes. Et celui qui n'aime pas les hommes, ou certaines personnes, n'aime pas Dieu. Saint Austin disait : "Celui qui aime son Seigneur aime les hommes, ce second amour étant la preuve du premier". Aimez les hommes, tous les hommes, autant que vous le pouvez, aidez-les sans jamais rien vouloir pour vous, et vous avancerez vers le Ciel. Ne pensez-pas à la mystique, oubliez-la. Si cela vous est réservé, cela se produira, sans que vous ayez jamais à y penser. Y penser c'est vouloir, vouloir reste un désir donc une passion inférieure. Ne pensez pas, aimez, agissez et vous Serez !  C'est ce que je vous souhaite.

 

Christian Guigue

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square