top of page
drap blanc

Pouvez-vous me dire comment se révèle le nom d'ordre à partir de la profession de foi spirituelle ?

L'attribution du Nom in Ordine varie selon les Grands Prieurés. Dans certains d'entre-eux, on vous l'impose et tant pis si cela ne vous convient pas. Je pense à un ami ( c'est mieux qu'un frère ne méritant pas ce nom ) qui avait choisi son nom ( Chevalier Au Loup) et son blason ( de Sable au Loup d'argent) et qui s'est retrouvé avec tout autre chose ( blason à la Vierge Marie). Après un temps d'attente, il a fini par changer de Prieuré et il a bien fait. On ne doit rien vous imposer. De quel droit des FF. pourraient-ils vous forcer en ne vous respectant pas avec quelque chose qui ne vous convient pas ? Aujourd'hui, le RER est complètement déformé par des FF qui en font autre chose, une contre-église, du Martinisme, mais plus du RER conforme à ce que pratiquaient les lyonnais. Au 18e siècle, Bacon de la Chevalerie prit comme armes le sanglier et Nom d'Ordre Ab Apro parce qu'il était grand chasseur et grand veneur. Il en allait de même pour tous les autres. Cela n'avait absolument rien à voir avec ce qui se fait désormais : le rite est protestant, tout le monde s'en désintéresse mais il faudrait être plus religieux que le Pape ? Je me souviens de la sortie d'un f : " Il faut qu'on voit le fond de son âme ?" Mais de qui se moque-t-on ? Il en va de même pour la profession de foi spirituelle qui ne devrait même pas exister ! Ces gens sont des mécréants pour se comporter ainsi. La religion, et je suis très pointilleux sur ce point, reste une affaire strictement personnelle. cela ne regarde personne d'autre que Dieu, Notre Souverain Maître Jésus-Christ, Dame Sainte Marie et tous les saints et moi. Ma foi n'a pas à se trouver étalée en Chapitre ni à se se voir examinée, jugée, critiquée par qui que ce soit. Il en va de même pour tous mes frères. Et si un frère dit ne pas avoir la foi, cela ne me dérange pas : il fera peut-être partie un jour des "ouvriers de la dernière heure". je préfère de loin un f sincère, tolérant qui dit ne pas avoir la foi mais se trouve prêt à aider les autres en toutes circonstances à un Tartuffe comme il s'en trouve tant et partout en Maçonnerie. Nous avons tous un chemin à parcourir, des choses à faire ici-bas, et guère de temps pour les accomplir car un avc, un accident cardiaque peuvent nous faire partir à tout moment. Et le prix à payer sera bien élevé alors. Si on rencontre des "malades" du style inquisition religieuse, il faut les fuir au plus vite.


Pour en revenir au Nom, il ne doit pas se déduire de la profession spirituelle. Que savent vos FF de votre spiritualité ? Qu'en savez-vous vous même ? Vous arrive-t-il de bénéficier de théophanies ? Si oui, et j'en serais ravi pour vous car cela indique que vous avancez dans la droite ligne du succès, Vous savez que cela ne se partage pas et que l'on ne peut pas en parler car les autres ne peuvent pas concevoir ni comprendre ces choses et que, si vous le faites, plus rien ne se produira, il n'y aura plus de théophanies ! C'est vous qui devez choisir votre Nom à partir de ce qui est essentiel dans votre vie. Pour Bacon de la Chevalerie, c'était la chasse. Pour un homme de droit, ce pourrait être la Justice, l'Equité, la Balance, si cela constitue le fondement de sa vie. Le mien est : Du dernier Voile ; Ultimo Velamen. Ceux qui me connaissent disent que pour moi cela ne peut pas être autre chose. Ce n'est en aucun cas le nom qui importe, c'est ce que l'on fait ici-bas dans sa vie. Pour ce qui me concerne, j'aime éveiller les autres, les amener à se poser les questions fondamentales pour eux, celles qui vont les amener à trouver le chemin, leur chemin, les faire entrer dans le mystère, dans ce qui échappe aux autres. C'est la raison pour laquelle j'écris ces livres qui doivent aider ceux qui en ont l'envie, qui aspirent à tout ce que peut leur apporter la Maçonnerie en connaissances au sens réel du terme. Les autres, ceux de la mutltiude, resteront à jamais ce qu'ils sont vu que la majorité des hommes ne veut en rien changer. Et le premier des mystères à percevoir demeure celui de la découverte de sa véritable nature qui n'a rien ici à voir avec Dieu. Et ceci concerne tous les hommes sans exception ni intervention de la religion. Je vais aborder ce point en traitant de la pierre dans mon prochain livre destiné aux Surveillants : L'INITIATEUR.


La Maçonnerie pâtit de ce qui se passe partout, dans tous les rites, à tous les nivaux, on ne trouve que des gens du système mais plus de véritable initiés ou des frères connaissants.; les organisations en font des serviteurs du système sans rien rien leur rendre en compensation. Tous les frères ,et il en va de même pour les soeurs, qui servent leur rite, doivent parvenir systématiquement au plus haut niveau de la hiérarchie, ce qui n'est jamais que la reconnaissance et la gratitude qu'on leur doit.


Qui a jamais vu l'obédience ou le suprème conseil ou le grand prieuré venir mettre une gerbe sur la tombe d'un frère ? Pour ces gens-là, vous n'existez même pas.

Commentaires


Posts à l'affiche
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page