TEMPLIERS ET FRANCS-MACONS

Ce qui existait chez les templiers et la maçonnerie opérative des seules compagnies travaillant exclusivement pour le Temple ne s'est jamais retrouvé dans les compagnies opératives indépendantes françaises qui ne vénéraient même pas saint Jean mais plusieurs autres saints selon les groupements. Les Rose-Croix se disaient également les héritiers des templiers. Quant aux maçons actuels, ils en sont très éloignés. Voici ce qu'un maçon régulier membre de la Rudyard Kipling Lodge dit : " Considérer la loge comme un temple est une bigoterie religieuse... En maçonnerie la bigoterie religieuse est un poison mortel ". Ce frère est fier d'énumérer ses fonctions à la manière des anciens combattants affichant leurs médailles qui au moins pour eux furent méritées et glorieuses : PM, PMM, EM, ECAR, PCN, GS. Il est membre d'une obédience où il faut croire en Dieu et en l'immortalité de l'âme ! On ne peut que constater l'anomalie de sa situation personnelle puisqu'il ne répond pas aux exigences de son organisation ni de la FM régulière ni de l'initiation. Ce frère évolue dans un système où se trouvent des degrés dits chevaleresques donc qui obligent d'être chrétien. Vu qu'il considère la religion comme inutile, pourquoi va-t-il prendre ces grades ? ON assiste au même comportement chez de plus en plus de CBCS au rite écossais rectifié qui se dit templier ! Au RER où dans de plus en plus de loges il devient impossible d'évoquer sa foi. Je n'oublierai jamais mon frère Francis qui a présenté une planche : "Je suis chrétien donc franc-maçon, franc-maçon parce que chrétien ", ce fut une tuerie. Le VM de l'époque : " il y en a marre de toutes ces bondieuseries". Les ff des colonnes : "si c 'est ça le RER, on s'en va", etc. Les 4 CBCS présents n'eurent pas le courage d'intervenir, ce qu'il aurait fallu pourtant faire en leur disant : " Mes ff, le RER est fondamentalement chrétien. Si cela ne vous convient pas, il vaut mieux que vous changiez de rite. ". Evidemment, s'ils l'avaient fait, il n'y aurait plus existé de loge vu les nombreux départs.


L'anomalie réside dans le fait que l'on dise le RER chrétien quand il ne l'est ni plus ni moins que le Français avec son Chevalier Rose-Croix ou le REAA avec son Souverain prince Rose-Croix que Willermoz copia pour ses CBCS. Au 18e siècle, tous les rites n'étaient pas seulement vaguement chrétiens mais catholiques vu que les protestants avaient été chassés de France. Il n'est fait nulle part fait mention du Christ ou des saints dans les rituels rectifiés, ce qui devrait logiquement y figurer. De plus, des templiers sans Vierge Marie, cela n'exista jamais sauf au RER pour des raisons de politique profane. Les rituels opératifs anglais des Antients étaient infiniment plus chrétiens que ceux dits modernes du RER. Il ne suffit pas d'énoncer au hasard d'un rituel : "Oui, l'Ordre est chrétien" pour qu'il le devienne à moins de vouloir que cela reste une théorie, une idée, un élément que l'on évoque comme la fraternité et l'égalité dont on parle toujours beaucoup en Maçonnerie mais dont on ne voit jamais les effets.. J'ai vu des révérends frères au Blanc portant une kipa vu qu'ils sont d'origine juive. Je signale que du temps des fondateurs du rite Rectifié les Juifs étaient interdits en franc-maçonnerie.





Posts à l'affiche
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square